MM_8709 recv1Ptitanik-Studio LE MAG a rencontré Marie Martin, talentueuse chanteuse de jazz (mais pas que !)  pour annoncer la sortie de son nouvel album

Change in me

 

Pouvez-vous nous parler de vous ?

J’ai grandie en Bretagne dans une famille de musiciens (dont certains ont embrassé une carrière professionnelles NDR) ou l’on chante dans tous les genres : jazz, soul, R’n’B, chansons françaises, musique classique et dans toutes les langues. Mon répertoire s’est nourri de ça ! J’ai suivi durant 12 ans des cours de solfège et de violon au conservatoire de Lanester (Morbihan), et collaboré à des groupes régionaux  comme Katoomka.

A 19 ans, vous montez à Paris

Je suis partie à Paris pour y vivre ma passion de la musique. J’y ai suivi des cours dans une école de jazz, puis enseigné la musique et le chant. Devenue choriste professionnelle en studio, j’ai beaucoup travaillé pour le cinéma et la télévision (notamment « 36, quai des orfèvres » avec Daniel Auteuil et Gérard Depardieu et « Prête-moi ta main » avec Alain Chabat et Charlotte Gainsbourg), ainsi que dans des émissions comme « Star académie ».

Vous avez aussi passé quelques temps en Angleterre ?

Oui, pour y perfectionner mon anglais ! J’y ai également donné des cours de chant pour enfants.

Et puis c’est le départ pour New-York !

Y aller, pour moi, était une évidence. J’adore la musique, rencontrer des gens du monde entier, les voyages. Alors j’ai réalisé un  rêve en m’installant à New-York, Mecque du Jazz et de la soul. J’ai pu donner des cours, obtenir un visa, courir les jam-sessions, aller voir des musiciens dans les clubs de jazz, échanger des cartes de visites et surtout trouver enfin le courage de monter sur scène. Cela s’est avéré très simple. Et puis j’ai rencontré mes deux musiciens fétiches : Seth Johnson (guitariste) et Jerome Jenning (percussionniste) avec qui nous avons créé le groupe SoNuvo et enregistré notre premier album. Quand j’ai emménagé à New-York, il y a 6 ans, je n’imaginais absolument pas que j’entamerais une carrière solo et que je chanterais accompagnée par des artistes aussi talentueux. C’est bien plus qu’un rêve devenu réalité : New-York m’a apporté encore plus que ce je pouvais imaginer.

Pourquoi avoir quitté NY ?

Il y a encore quelques années j’étais convaincue que je ne serais jamais chanteuse lead. Mon expérience New-yorkaise m’a convaincue du contraire : j’avais trouvé à New-York ce dont j’avais besoin pour grandir artistiquement, me donner confiance et l’assurance que je pouvais mener une carrière solo. Je suis donc rentrée en France.

Parlez-nous de votre prochain album « Change in me »

Il sortira au cours du 1er trimestre 2016 et comporte 9 titres, enregistrés en 2013 à New-York, avec une dizaine de musiciens, parmi les plus talentueux de la scène musicale New-Yorkaise ! Cet album a un côté cosmopolite par ses textes et la diversité de ses couleurs musicales. Vous ne pouvez imaginer ce que je peux ressentir à l’idée de sortir cet  album ! Plus que jamais motivée, heureuse de tout ce que cela représente, infiniment reconnaissante ! Cet album concrétise mon approche musicale et vocale, façonnée par mes expériences à l’étranger. Je n’ai pas la prétention de changer le monde mais partager ce que j’ai à partager, avec toutes les générations.

Pourquoi recourir à une souscription ?

Parce que pour ma carrière solo en France je n’ai pas encore le soutien d’un label, d’une maison de disque, ni d’un manager ou d’un tourneur. C’est la raison pour laquelle je demande au public de soutenir mon projet. L’aide financière précieuse des souscripteurs me permettra de finaliser la production de mon album, notamment le pressage des CD et l’impression des pochettes, afin que je puisse enfin le présenter ici et ailleurs ! Il sera proposé au prix de 15 euros, port compris.

Que vous apporte cette approche collaborative ?

J’ai toujours eu un peu peur de me lancer dans un projet personnel car j’aime partager et échanger dans la vie en générale, et d’autant plus dans le domaine musical ! J’avais peur de devoir vivre une aventure très individualiste. Je remarque qu’elle a pris au contraire un tournant totalement inverse car j’ai la chance finalement de collaborer avec tellement de gens, proches ou moins proches. C’est tellement enrichissant et précieux.

 

Merci Marie Martin

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser une Réponse